Posts Récents

Selectorama Automnal


Âge d’or moderne / Margaux Simone

Il est des quêtes pop qui prennent toute une vie, voire toute une carrière. Comment réinventer ce genre balisé nourri de références depuis les années 60 ? Margaux Simone s’en sort plutôt bien dans le genre avec son nouvel EP « Âge d’or moderne ». Convoquant de nouveau, après son très beau « Platine », la figure de la star déchue, elle va plus loin dans le storytelling, le décor pop, et le Technicolor. Délaissant David Lynch et Lana Del Rey pour des figures plus lointaines, on pense à une Grace Kelly fuyant Monte Carlo dans les bras d’un tatoué rejoignant Marseille au son de Karen Cheryl où Amanda Lear période seventies. Ce grand brassage pop est incroyablement réussi car Margaux Simone fait tout ça au premier degré, sans prendre de haut des références qui pourraient paraître désuètes. Elle est une fille du sud qui fait de la pop et du disco de manière élégante et raffinée là où d’autres appuient sur le marketing de la nostalgie. Les sublimes « Adieu la Riviera » et « Belladonna » prouvent que glamour et français sont faits pour s’entendre, et que Margaux Simone a toute sa place dans le panorama French pop. À écouter avec ou sans décapotable.


Concerts Pop / Marc Desse / Abel Cheret / Jo Wedin et Jean Felzine

Plusieurs artistes que nous aimons beaucoup chez Faces vont décliner en ce mois d’octobre leurs beaux projets pop sur les scènes enfin réouvertes.

Tout d’abord le 2 Octobre, nous irons écouter Marc Desse au Pop up du label qui viendra jouer les tubes indés de son dernier album. Vu qu’on écoute en boucle ses « Bleu turquoise » et « Geste sentimental », nous avons hâte d’écouter les déclinaisons live de ses titres en full band et de se laisser envoûter par la voix et les mélodies de ce crooner pop plein de charme.

Nous irons ensuite applaudir Abel Cherret au Café de la Danse le 12 octobre pour prendre un bol d’air d’ironie et de charme pop. Abel Cheret, qui n’en finit plus de conquérir de nouveaux auditeurs avec ses chansons ultra sympathiques et ultra bien troussées, fera ici sa première salle d’envergure, et nul doute que son électro pop mâtinée de souchonneries sauront séduire l’auditoire.

Enfin nous retournerons au pop up du label le 14 octobre pour découvrir et fêter le nouvel album de Jo Wedin et Jean Felzine qui sortira le lendemain. Plus pop et sensuel que jamais, le duo franco-suédois jouera ses nouveaux titres franchement dansants et ultra mélodiques. Faisant la part belle à la voix soul de Johanna et au timbre séduisant de Jean, ce nouvel album n’oublie pas de se frotter à quelques souvenirs seventies pour parler du couple, de l’amour, en anglais, en français ou en suédois, en reprenant Kraftwerk ou en nous tirant des larmes sur le dancefloor (sur le trés beau “Quand le mal nous quitte).


Livres Pop / Jean-Emmanuel Deluxe French New Wave / Rosario Ligammari Buongiorno pop

Pour se reposer entre 2 concerts, nous vous conseillons de lire avec attention deux livres indispensables sur la pop culture.

Toute d’abord le “French New Wave” de Jean-Emmanuel Deluxe, qui après son épopée sur les Beach Boys et les filles de la pop nous raconte sur la décennie 78/88, cette scène new wave à la française qui a engendré de nombreuses stars (Daho, Lio, Elli et Jacno) mais aussi laissé sur le carreau nombre de musiciens restés dans l’ombre ou dans l’underground qu’ils affectionnaient tant. Sans nostalgie mais avec un vrai désir de raconter cette scène, Jean-Emmanuel Deluxe déroule le fil des protagonistes historiques de cette scène qui n’en finit pas d’influencer la pop moderne, et nous permet de (re)découvrir la musique de Modern Guy, Agathe, les Désaxés ou Mathématiques Modernes et de nous rendre compte de l’influence majeure de ce mouvement underground qui a finit sur les cimes du top 50 lorsque la pop était encore une affaire sérieuse dans le business de la musique made in France. Deluxe n’oublie pas non plus d’évoquer les figures non musicales de cette scène (Le témoignage de Djemila Khelfa est sur ce point très intéressant), et d’incorporer à ce récit maintenant historique une analyse des enjeux sociaux inhérents à tout mouvement (pop) culturel.

Rosario Ligammari vient quand à lui de signer le livre le plus impressionnant sur la pop italienne, « Buongiorno pop ». Véritable anthologie en 100 albums, il décortique la psyché italienne à travers des artistes mythiques (Adriano Celentano, Mina…) et nous emmène très loin du folklore pour touristes et de la pop transalpine telle qu’on l’a connue dans les années 80, probablement la décennie ou la musique italienne a le plus traversé les frontières (remember Toto Cutugno, Richi e Poveri ou Al Bano et Romina Power?).

Là où Rosario fait très fort, c’est qu’il est allé chercher des perles oubliées et des précurseurs pop et queer ou des rappeurs d’aujourd’hui jusqu’au nouveau digne représentant de la pop italienne Andrea Lazlo de Simone. C’est ludique, hyper instructif, très érudit, et très classe. À lire avec YouTube pas trop loin pour découvrir ce pan de l’histoire pop musicale.


NIcolas Vidal