Posts Récents

Dans les yeux de Fishbach


Dans les yeux de Fishbach, il y a une espèce de volonté farouche de ne pas être comme tout le monde, de revendiquer une folie pop, une attitude punk dans un écrin bleu ciel. Et c’est à peu près la même chose dans les chansons de son nouvel album, 6 ans après « A ta merci », son premier disque très réussi qui l’a imposée sur la scène French pop, quelque part entre La Femme et Juliette Armanet. Sur ce nouvel album ou l’on entend pêle-mêle des effluves de Guesh Patti, du groupe allemand Scorpions, des Rita Mitsouko, du rock progressif FM et des mélodies cheesy à foison, Fishbach confirme notre nette impression qu’elle n’est pas là pour plaire à tout le monde. Et c’est tant mieux car sur ce disque, on entend des chansons tellement peu à la mode qu’elles en deviennent intemporelles (« Arabesques ») et prouvent que les années 80 si décriées par l’intelligentsia pop continuent de nourrir les chanteuses d’aujourd’hui. Ne cédant pas aux sirènes disco si en vogue en 2022, Fishbach fait le pari de remettre au goût du jour des hymnes taillés pour les stades et les festivals (« La foudre ») autant que pour le cœur des midinettes (« Dans un fou rire »).

Fishbach a le sens du jeu et de la parodie, mais sa voix rauque très premier degré l’empêche de tomber dans le pastiche vain et lui permet même de toucher du doigt une certaine perfection mélodique (le sublime titre « Tu es en vie » et son refrain imparable). Continuant son chemin sans renier ses titres originels, Fishbach s’affranchît de la hype et du bon goût pour livrer 11 titres nébuleux, profonds, et très personnels. Un peu comme une playlist de guilty pleasure qui sortirait de l’ombre, juste pour nous faire du bien. Et franchement, ça nous fait du bien.


Album disponible

Texte et photo Nicolas Vidal