Posts Récents

King Princess, reine des rockeuses

September 19, 2018

King Princess serait-elle la fille cachée de Courtney Love et Kim Deal ? Une cousine new-yorkaise de Beth Ditto ? En tout cas, force est de constater que le retour du rock (si retour du rock il y a) se fera par les filles. King Princess, pour son premier concert en France à conquis le Badaboum avec une énergie brute de décoffrage, assez loin de l’image qu’on s’était faite d’elle à la vue de ses clips et autres photos de mode. La jeune chanteuse qui mélange paillettes et moustache dans le clip de son entêtant single « 1950 » s’est montrée très proche du public très teenage queer qui remplissait la salle, probablement très proche en âge du groupe de la chanteuse.

Visiblement contente de pouvoir fumer et boire sur scène, la chanteuse américaine d’à peine 20 ans a dévoilé avec un panache nineties ses popsongs dé-polissées du filtre mainstream pour livrer un set court, grunge à souhait, généreux, et parfois un peu bavard. Les chansons, piochant dans tous les genres du rock moderne, paraissaient parfois se chercher, mais la voix puissante et granuleuse de la chanteuse et son attitude très anti-star ont emporté le morceau.

 

Et King Princess peut se targuer d’avoir déjà deux tubes en puissance, « 1950 » et « Talia », joués de manière plus brute, mais dont les mélodies pop sont absolument irrésistibles. On était déjà emballé par son EP « Make my bed », on est maintenant très impatient d’entendre la suite.

King Princess "Make my bed" EP Disponible.

En tournée en Europe, Australie et Nouvelle Zélande jusqu'au mois de Novembre

https://kingprincessmusic.com/

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload