Posts Récents

5 moments pop : des actrices et des musicien.ne.s


Les actrices qui chantent sont en France une catégorie à part entière de la pop culture. D’Isabelle Adjani à Emmanuelle Seigner en passant par Charlotte Gainsbourg, plusieurs artistes font une carrière entre films et popsongs. Et parfois font de beaux duos avec des artistes pop, souvent pour le meilleur. À l’occasion de la sortie du beau « Crush » entre Requin Chagrin et Anais Demoustier, et en attendant la collaboration surprise entre Jeanne Balibar et Clea Vincent, retour sur nos 5 moments pop préférés ou des voix de comédiennes et de musicien.ne.s se sont mêlées…

Requin Chagrin et Anais Demoustier / Crush

Nouvelle pierre à l’édifice des collaborations pop réussies entre musicien.ne.s et actrices, ce nouveau titre de Requin Chagrin est un condensé parfait de pop mélancolique. Entre la mélodie ultra accrocheuse et synthpop de ce « Crush » et le timbre d’Anaïs Demoustier très solaire, tout concourt pour en faire un hymne queer et classieux. Les cascades synthétiques s’accordent parfaitement aux deux voix à l’unisson qui pourraient rappeler une Lio avalée par la noirceur des Cocteau Twins. Anaïs Demoustier joue de son timbre très pop et très juste (comme dans ses films) et se fond sans démonstration de force dans l’univers Dream Pop sans fioritures de Requin Chagrin. Un titre hyper séduisant pour deux voix sensibles et mélancoliques. A écouter en boucle en cette fin d’été lourde.

https://youtu.be/hOQL8dWsXeg


Jacno et Romane Bohringer / D'une rive à l'autre

Jacno, pygmallion pop et esthète musical, a collaboré avec de nombreuses chanteuses (Elli Medeiros, Lio, Helena Noguerra) mais a aussi fait chanter quelques actrices. D’abord Pauline Laffont qui a enregistré les titres « M’oublie pas » (texte de Daho et musique de Jacno) et une reprise du « Oh la la » d’Elli et Jacno, et ensuite Romane Bohringer, avec le titre « D’une rive à l’autre », chanson en duo sur l’album « Faux Témoin » sorti en 1995. Il faut dire que le début des années 90 sont les années Bohringer : un César, des rôles magnifiques chez Cyril Collard et Claude Miller, des unes de magazine en pagaille et une personnalité ultra attachante en font la it girl du moment. Invitée à chanter dans des émissions type Restos du Coeur, elle accepte la proposition de Jacno de l’accompagner sur ce très beau titre ou son intensité magnétique se mélange parfaitement au dandysme rock du chanteur. Cette chanson a d’ailleurs été reprise par un autre couple chanteur/actrice, Benjamin Biolay et Chiara Mastroianni, sur un hommage à Jacno paru en 2011.

https://youtu.be/yLGhoN_BN1A

Arnold Turboust et Zabou / Adelaïde

Ritournelle pop et menuet synthétique, le titre « Adélaïde » est l’un des hits les plus importants des années 80 en France. Concocté par Arnold Turboust, artisan du son eighties des albums de son comparse Etienne Daho, et accompagné par l’actrice Zabou (pas encore Breitman pour le grand public) échappée de ses années Dorothée et Recré A2, ce titre est l’un des plus réussis de la French Pop. Dans la mouvance des titres du bel Etienne (« Tombé pour la France » et « Épaule Tatoo »), la chanson connaît un énorme succès. Une tube pop et léger qui narre l’amour d’un jeune freluquet pour une sorte de comtesse qui le rejette, le tout emballé dans les sons synthétiques de l’époque et qui reste l’acmé moderne du duo chanteur/actrice. Zabou et Turboust se sont retrouvés plus de trente ans après la sortie pour un duo très émouvant au Café de la danse pour interpréter ce désormais classique de la pop d’ici.

https://youtu.be/6mkJWP5QWKE

Serge Gainsbourg Catherine Deneuve / Dieu fumeur de Havanes

Serge Gainsbourg est probablement l’architecte de la catégorie des actrices qui chantent, lui qui a fait chanter Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg, Isabelle Adjani, Mireille Darc, Brigitte Bardot…Et Catherine Deneuve. La grande Catherine, révélée par les comédies musicales de Jacques Demy (sans pour autant en chanter les notes), a toujours eu un pied dans la musique. Mais c’est avec Serge Gainsbourg et le duo « Dieu fumeur de Havanes » que l’on découvre vraiment son timbre grave. Bande originale du film « Je vous aime » de Claude Berri sorti en 1980, la chanson s’écoute comme un slow d’enfer (catégorie pop qui a d’ailleurs disparue des radars) entre un Gainsbourg presque Gainsbarre et la reine Deneuve alors au summum du glamour 80. Chanson très efficace, le titre est un succès et devient rapidement un classique dans la discographie de Serge et offre une oasis pop réjouissante en plein milieu de sa période reggae (pas la meilleure d’après nous). Ce succès donne l’envie au duo de faire un disque entier pour Deneuve par la suite, « Souviens-toi de m’oublier », seul album studio de l’actrice qui a continué à chanter de manière régulière dans des films (de Christophe Honore et de François Ozon par exemple) mais sans faire une véritable carrière de chanteuse.

https://youtu.be/AfBclJ85Ang

Kompromat Adèle Haenel / De mon âme à ton âme

Rebeka Warrior est l’une des figures pop underground française les plus intéressantes apparues ces dernières années. De Sexy Sushi à Mansfield TYA, elle enchaîne des projets et des avatars tous plus réussis les uns que les autres. Mais c’est avec son projet électro pop Kompromat qu’elle a partagé un duo musical franco-allemand avec Adèle Haenel, actrice passionnée et passionnante, sur le titre « De mon âme à ton âme » en 2019. Comme une prière pop, la somptueuse voix de Warrior se conjugue à l’allemand parlé d’Adèle pour en faire un objet pop singulier et étrange. À l’image des deux artistes, inclassables, queer et élégantes, « De mon âme a ton âme » est un titre incarné qui rappelle parfois certains premiers titres sombres de Mylène Farmer avec un vernis très moderne et gothique. Une pure réussite.

https://youtu.be/6AtwuQSkwgY

Titre bonus

Françoise Hardy et Alain Delon / Modern Style

Alain Delon est une actrice comme les autres et le Guépard du cinéma a plusieurs fois mordu la pop française avec ses dents de loup. D’abord avec Dalida pour un « Paroles, Paroles » kitsch et popu, puis avec « Comme au cinéma », un autre titre kitsch et raté. Mais c’est grâce à l’éternelle jeune fille de la pop française, Françoise Hardy, que Delon signe sa meilleure performance musicale sur « Modern Style », chanson de Jean Bart que Françoise Hardy a repris sur son album « Parenthèses ». Réarrangée par Rodolphe Burger, la chanson est une pure réussite. La voix vieillissante et toujours intense de Delon se juxtapose parfaitement au spoken word de Françoise Hardy pour un duo pop très étrange, magnétique et incroyablement profond. À (re)découvrir !

https://youtu.be/eVLNHfBnUMA


Texte Nicolas Vidal